Un Homsi révolté écrit depuis la France

par Musaab Al-Saoud

Ça n’était pas parmi mes simples rêves que je partage avec la plupart des Syriens d’arriver à l’aéroport parisien Charles de Gaulle et il ne m’a jamais traversé l’esprit que la France serait un jour une destination alternative à ma nation exécutée depuis des années sur la guillotine de la liberté. Pourtant, les circonstances ont voulu ainsi.

Je l’ai dit au Français qui m’attendait là (il y avait un traducteur) : Les tyrans et les scélérats ont durant des décennies affligé et endeuillé mon pays.  Mon pays, qui possède toutes les composantes de la civilisation. Ces pierres dressées depuis des milliers d’années, vos traductions et les découvertes de vos experts sur nos terres et les parchemins conservés dans vos musées en sont le témoin. Nos reliques volées et vendues à vous à des millions par des crapules en sont le témoin. Les livres célestes attestent de sa valeur humaine et éternelle.

La vérité est que je croyais que les citoyens français et même tous les européens n’en savaient rien de ce qui se passait chez nous et que les gouvernement géraient ce dossier et qu’il se pourraient qu’ils étaient du côté de l’assassin mais il s’est avéré que c’était tout le contraire. Ils connaissent la réalité de la mise à mort et de la destruction systématique par le régime, les milices iraniennes et le Hezbollah plus que les personnes qui ont endossé notre révolution, mais le problème c’est les sources d’information des médias internationaux qui transmettent des nouvelles et des informations qui influencent l’opinion publique mondiale.

Ils sont simplement tous convaincus que personne ne saurait justifier le meurtre d’innocents qui demandent  justice et liberté dans une société connue pour sa belle et diverse mosaïque humaine sous aucun prétexte que ce soit fournit par le régime, mais maintenant ils craignent les conséquences de ce conflit qui s’est transformé en un conflit sectaire et religieux, alimenté par les médias internationaux infiltrés par les concessionnaires et les sbires du régimes à l’étranger pour des millions de dollars dépensés chaque mois.

Nous avons parcouru la distance de Paris à Rennes dans le train tout en parlant de la souffrance des Syriens, de leur tragédie et de la trahison mondiale alors qu’il écoutait la traduction, je lui ai dit que même si vous avez sauvé ma famille, il y avait encore des millions de syriens apatrides et sans abri et qui restent prisonniers des bombardements aériens du régime.

Nous sommes partis de Rennes avec une voiture privée vers une ville dans le nord ouest à deux heures de route où il a été décidé que je séjourne. Là, il y avait qui attendait notre arrivée  et qui nous traite avec tout le respect et qui met tout en œuvre pour notre bien. Après un mois et quatre jours passés dans cette ville, et après avoir rencontré l’adjoint au maire et la plupart des marocains résidants ici et quelques Français, je peux dire que tout le monde sent notre misère et l’injustice que nous avons subi, ainsi que nos droits légitimes à la quête de la liberté.

Un journal français m’a rencontré après avoir appris que j’étais dans la région et a mené une entrevue avec moi au sujet de la révolution et m’a demandé de prendre une photo pour la publier avec  l’interview, alors j’ai dit tout surpris: « Bien sûr, ce ne serait possible sans aucune image ». Alors, sa réponse m’a choqué : « la majorité des Syriens venus en France refusent les interviews et refusent de parler de la révolution ».

Notre problème avec notre révolution c’est que nous n’avons pas pu former une équipe médiatique capable de rallier l’opinion publique mondiale avec la révolution et non pas pour le compte des particuliers ou des parties politiques. Pouvoir dire à tout le monde que nous sommes étouffés par  les campagnes et les coalitions révolutionnaires, ce qui a influencé  la couverture médiatique de notre révolution, à la différence de nos assassins, qui ont formé ce qu’on appelle « l’armée électronique » qui a infiltré de nombreuses institutions et organisations internationales et est devenu une source d’information pour beaucoup de médias internationaux influents auprès de l’opinion publique en Europe et en Amérique.

And Allah shall be victorious in His matters

 

 

 

اترك تعليقاً

scroll to top